mercredi 21 octobre 2009

Dr. No est mort

Joseph Wiseman, l'acteur originaire de Montréal qui a incarné Dr. No dans le premier film de la franchise James Bond, est décédé à l'âge de 91 ans. J'ai aimé son personnage, même si Dr. No (1962) n'est pas mon film préféré de la série. Et bien franchement, je ne comprends pourquoi nombre de gens considèrent Ursula Andress comme LA Bond girl. Elle ne fait que se parader en bikini, elle n'ajoute rien à l'histoire. Je préfère de beaucoup Luciana Paluzzi, qui interprète la voluptueuse Fiona Volpe dans Thunderball (1965). Elle représente tout ce que devrait être une Bond girl: une femme forte, ambitieuse, déterminée, indépendante et sexy.

vendredi 16 octobre 2009

L'avenir du livre, selon Umberto Eco

J'ai trouvé intéressante la vision qu'a le célèbre sémiologue italien Umberto Eco de l'avenir du livre.

jeudi 15 octobre 2009

Cities you really hate

Ce texte sur le site de Lonely Planet porte sur un sujet de discussion controversé: les villes que l'on déteste. Souvent, quand vient le temps de parler de voyages, beaucoup de gens (moi inclus) préfèrent parler de ce qu'ils ont aimé. Mais parler de ce qu'on n'a pas aimé est aussi important, ne serait-ce que pour avertir nos proches - et moins proches - de ce qui peut les attendre là où on a vécu de mauvaises expériences.

Bien sûr, les habitants des villes détestées n'apprécient pas ces jugements. Certains commentaires sous le texte le démontrent bien. Je peux comprendre. Différentes personnes ne partagent pas les mêmes liens envers un endroit. Celles dont les racines se trouvent dans une ville détestée ne la verront pas de la même manière qu'un touriste qui y a séjournée seulement quelques jours, quelques semaines ou quelques mois.

Évidemment, détester une certaine ville demeure une chose très subjective. Mais quand une ville revient régulièrement dans ce genre de discussion, je crois qu'il est pertinent de considérer les arguments avancés pour justifier cette position récurrente. Je ne connais personne qui souhaite faire des voyages médiocres ou vivre des expériences désagréables dans un autre pays. Ce genre d'information peut donc nous aider à faire des choix plus éclairés.

Pour ma part, parmi les villes que j'ai visitées, j'ai particulièrement détesté Barinas, au Venezuela. Une fois évaporé le charme des premiers jours, j'ai réalisé que l'endroit n'a pas grand-chose à offrir aux visiteurs. Il n'y a pas d'éléments architecturaux intéressants à part les édifices autour de la plaza Bolivar, l'ambiance est peu accueillante et la chaleur et l'humidité sont parfois accablantes. De plus, le stade de baseball, un des plus imposants bâtiments de l'agglomération, se trouve dans un quartier dangereux même en plein jour, qui fait peur même aux habitants de la ville. Il y a sûrement pire que Barinas, mais chose certaine, il y a mieux, beaucoup mieux. Comme Mérida, par exemple.

mercredi 14 octobre 2009

Kung fu

J'ai recommencé mes cours de kung fu aujourd'hui, après une pause de quelques mois. J'en suis très heureux, c'est une activité que j'aime beaucoup. En outre, mon maître a l'air particulièrement exigeant. Tant mieux. J'apprendrai plus ainsi.

jeudi 8 octobre 2009

L'art de mentir pour avoir l'air cultivé

Nombre de gens aiment bien crâner, quand vient le temps de jaser culture. Avoir l'air connaisseur devient une compétition, au point où certaines personnes vont jusqu'à mentir pour tenter de se donner une crédibilité qu'elles ne parviennent pas à démontrer en restant authentique. C'est ce que je retiens de cet article.

Il serait également intéressant de publier une liste des films que les cinéphiles prétendent aimer juste pour avoir l'air cultivés. En tête de cette liste, je mettrais À bout de souffle, de Jean-Luc Godard. Je n'ai pas du tout aimé ce film, je le trouve d'une infinie prétention (comme les autres films de Godard que j'ai vus) et quand j'en parle à des amateurs de cinéma, ils réagissent souvent comme si je venais de proclamer une hérésie. Pourtant. Comme le dit si bien mon cinéaste préféré Ingmar Bergman:

"I've never gotten anything out of his movies. They have felt constructed, faux intellectual and completely dead. Cinematographically uninteresting and infinitely boring. Godard is a fucking bore. He's made his films for the critics. One of the movies, Masculin féminin: 15 faits précis (1966), was shot here in Sweden. It was mind-numbingly boring."

mercredi 7 octobre 2009

Rio de Janeiro 2016

Avec quelques jours de retard, je tiens à commenter l'attribution des Jeux olympiques d'été de 2016 à Rio de Janeiro. J'en suis bien heureux. Il était temps que les Jeux sortent des quatre continents habituels. Rio aura toutefois de bien grands défis à relever pour organiser cet évènement, mais de tels défis peuvent servir de vecteurs de changements. Espérons que la ville saura tirer le meilleur de cette expérience.

Maintenant, à quand des Jeux olympiques en Afrique? J'ai l'impression que de nombreux observateurs porteront attention à l'organisation de la Coupe du monde de soccer en Afrique du Sud, en 2010...